Thonin Frères Isolation

Isolation du Plancher Chauffant

Système de chauffage au sol à la pointe de la technologie, le plancher chauffant allie confort thermique et économies d’énergie. Intégré sous la chape, ce dispositif émet de la chaleur en direction du revêtement de sol, à savoir du carrelage, du parquet, de la moquette, des tomettes, du lino ou encore du PVC. 

Afin de ne pas être sujet aux déperditions de chaleur par le sol, il est fortement recommandé d’isoler par dessus la dalle. Grâce à ces travaux, vous économisez jusqu’à 10% sur votre facture énergétique.

Comment isoler un plancher chauffant ?

L’isolation d’un plancher chauffant doit respecter plusieurs étapes pour une mise en œuvre de qualité :

  • l’isolation du sol
  • le positionnement de la trame chauffante
  • l’installation des raccordements
  • la réalisation d’une chape adaptée (enrobage)

Véritable alternative aux chaudières classiques, le plancher chauffant mêlé à l’installation d’un isolant permet de réguler la température intérieure de votre logement par le sol.
Afin de vous proposer cette prestation globale tout en restant à un prix attractif, nous nous sommes associés à plusieurs chapistes, chauffagistes et plombiers de la Région Grand Est.

La mousse polyuréthane pour isoler votre plancher chauffant

La mousse polyuréthane projetée permet d’isoler efficacement les sols puisqu’elle s’associe à tous types de plancher chauffant et de chape pour limiter la déperdition de chaleur. La couche d’isolant est surmontée par la chape et, à titre facultatif, par les conduites. Elle peut être appliquée aussi bien par le dessus que par le dessous. Les conduits électriques et sanitaires sont fermement scellés dans la mousse de polyuréthane durcie. Pour le rez-de-chaussée, la couche de mousse isolante projetée sur le sol fait aussi office de ravoirage. Du coup, votre plancher chauffant est constitué d’une chape, d’un isolant et de tuyaux. Par conséquent, vous pouvez économiser 10 € par m² et vous gagnez en hauteur.

Très résistante, les bulles d’air contenues dans la mousse isolante assurent un bon niveau de chaleur en hiver, et de fraîcheur en été. Le choix de la mousse polyuréthane dans le cadre de la pose d’un plancher chauffant s’avère très judicieux et rapidement rentable puisque cet isolant cumule les avantages : une absence totale de ponts thermique, une haute résistance thermique, une étanchéité à l’air, une réalisation rapide, un procédé stable à long terme.

Une fois la mousse PUR projetée, vient l’étape cruciale de l’installation soit des bandes périphériques ou des plaques de sol.

Deux types d’installation de plancher chauffant

Les bandes périphériques

Pour s’assurer d’une parfaite optimisation thermique de votre plancher chauffant, il est préconisé de poser des bandes périphériques qui vont permettre à la mousse polyuréthane de ne pas être en contact direct avec la chape et éviter toute détérioration. Cette solution offre une excellente isolation là où la chape rencontre des parois. Ainsi, les bandes périphériques séparent les bordures du plancher chauffant des composants adjacents tels que les murs. 

Intégrée dans la dalle de votre habitation, la chape est susceptible de travailler au fil du temps comme tout autre matériau ce qui nécessite un espace pour prévenir d’éventuelles fissures. C’est pourquoi, les bandes périphériques sont posées fermement entre les murs et les huisseries.

Les plaques au sol

Tout comme les bandes périphériques, les plaques de sol permettent de créer une séparation entre votre chape et votre isolant.
Plusieurs techniques peuvent être utilisées pour les plaques de sol : le lambris, les languettes, les clips à bords lisses, les rainures, ou encore les feuillures. Le choix du procédé dépend de votre environnement et de vos besoins ultérieurs puisque tous n’ont pas exactement les mêmes propriétés.

Quelle épaisseur d’isolant thermique projetée pour un plancher chauffant ?

En ce qui concerne l’isolation du sol, la hauteur sous plafond finale est déterminée par le choix de l’épaisseur de matériau utilisé. Grâce à sa faible conductivité, nul besoin d’une épaisseur importante pour obtenir une résistance thermique élevée. C’est surtout le choix du type de plancher qui va déterminer la quantité de mousse polyuréthane à projeter :

  • Plancher à rayonnement électrique : entre 55 et 13 mm
  • Plancher chauffant à eau : entre 45 et 7 mm

Lors d’un projet de rénovation, nous portons une attention particulière aux mesures précises notamment pour éviter tout problème ultérieur avec les portes par exemple. De plus, vos prises de courant pourront être amenées à être déplacées pour respecter une certaine hauteur (conformément à la norme NF C 15-100).

Deux types de plancher chauffant

Hydraulique

Les planchers chauffants à eau, aussi appelés planchers chauffants hydrauliques, fonctionnent grâce à un réseau de canalisations présent sous la chape où circule de l’eau chauffée entre 30° à 35°. Ce type de chauffage basse température est compatible avec presque tous les générateurs de chaleur existants tels que les chaudières, les pompes à chaleur et les capteurs solaires thermiques.

De manière à ne pas entraver la durée de vie initiale de votre chaudière, des tuyaux avec barrière anti oxygène (BAO) sont recommandés pour empêcher l’oxygène ou la boue de s’infiltrer.

La dimension du plancher peut être variable et s’adapte à vos besoins en fonction de la zone à couvrir, ainsi que du diamètre des tuyaux utilisés. La puissance finale de l’installation dépend à nouveau de nombreux paramètres. A savoir qu’un plancher chauffant à eau classique peut émettre jusqu’à 100W/m².

Rayonnement électrique

Les planchers chauffants électriques quant à eux fournissent de la chaleur grâce à des câbles électriques posés sous la chape permettant une montée en température rapide. Les câbles électriques reliés au réseau électrique chauffent la chape, qui va ensuite venir chauffer l’habitation par rayonnement. Grâce au thermostat d’ambiance, la température peut être ajustée d’une pièce à l’autre. Enfin, le plancher chauffant électrique peut être de type rayonnant ou à accumulation.

Ne demandant pratiquement aucun entretien, il peut être l’allié thermique de tous ceux qui souhaitent un système autonome ou quasi autonome. Afin de favoriser une maintenance efficace, un boîtier électrique est installé, regroupant les fonctionnalités principales pour l’artisan qualifié.

Là où le plancher chauffant à eau peut couvrir une surface très importante, le plancher électrique lui convient à un espace de 2200m² au maximum.

Quel est le prix pour isoler un plancher chauffant ?

Thonin Frères ne souhaite pas communiquer sur des tarifs standards car chaque projet est différent. En effet, le coût des travaux d’isolation du plancher chauffant varie en fonction :

  • de la surface au sol
  • du type d’installation posé
  • du montant des aides financières accordées.

Quelles aides pour vos travaux d’isolation ?

Comme pour l’ensemble des travaux de rénovation énergétique dont fait partie l’isolation, il existe de nombreuses aides financières. L’éligibilité est conditionnée au profil fiscal de votre foyer et au recours à un artisan certifié RGE comme l’est Thonin Frères. Parmi les subventions existantes :

  • MaPrimeRénov’
  • Les certificats d’économies d’énergie (CEE)
  • l’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ)
  • la TVA réduite à 5,5%
  • le crédit travaux
  • les aides des collectivités locales.